blogit.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Voyage aux Philippines

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGIT

Au programme cette année, 15 jours de voyage aux Philippines en amoureux sans enfants. Merci aux grands parents!!!

Au programme cette année, 15 jours de voyage aux Philippines en amoureux sans enfants. Merci aux grands parents!!!

Blog dans la catégorie :
Voyages

 

Annonce vocale

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

Voyage aux Philippines

Suite et fin

Le 12/11/2012

 

Nous  avons rendez vous  vers 13h30 sur le parking de Marjane avec Azedine, sa femme et leur  fille, qui se trouvent actuellement à Marrakech. Nous déjeunons ensemble. Nous sommes content de les voir. La pluie recommence, nous nous dirigeons chez Zahira, route de Fes. Nous passons la nuit, puis c’est à nouveau le départ. Le soleil est enfin revenu. Nous roulons toute la journée, jusqu’au village de Asilah, à environ 80kms au sud de Tanger  med. Nous trouvons un hôtel sympathique « bel vue », avec douches chaudes. Petite ballade nocturne dans la médina, petit restau, et hop, au lit ! Le lendemain, super petit déjeuner, avec café au lait, chocolat chaud, thé à la menthe, accompagné de msemens( sorte de crêpe). Nous n’avons pas le cœur à partir, le temps à passé encore trop vite…Nous arrivons comme prévu, vers midi à Tanger med, on passe la police, puis la douane, et là un long moment d’attente commence, puis que le bateau n’est pas encore arrivé. Il ne partira pas avant 22h !!!6 heures de retard, qu’il arrivera presque à rattraper pendant la nuit, malgré la tempête qui nous secouera une bonne partie de la traversée. Nous arrivons à Sète vers 10h30, sous le soleil, en ce Lundi matin. Là encore , c’est l’attente. Nous quitterons Sète seulement vers 13h30, bref, ça fait un long voyage…..

 

juste ...

Le 08/11/2012

 

 

Le 08/11/2012

 

L’hôtel est flambant neuf, et le patron adorable. Un petit tour de ville, puis nous partons à la recherche d’u n restau. Les enfants qui se réveillent chaque matin, aux aurores sont très vite fatigués et nous rentrons de bonne heure. Le lendemain, nous partons faire un tour dans les environs, et redécouvrir les magnifiques paysages alentours. Direction, les rochers bleus, peints par un artiste Belge, dans les années 80. Les enfants passent un long moment à escalader ces énormes blocs colorés. Puis nous partons en direction de Tiznit, par une autre route que la route habituelle. Une petite route, étroite, qui serpente, tout en nous faisant découvrir après chaque virage, des oasis, des cascades, ou des cultures à perte de vue. Nous prenons ensuite une piste au travers des arganiers, une tortue traverse tranquillement devant nous…Nous en verrons encore deux autres un peu plus loin..La journée s’écoule lentement  au fil des kilomètres, pour arriver en début de soirée à Tiznit, chez Abdou que nous connaissons depuis plusieurs années. On appelle Mohamed, pour le prévenir de notre arrivée. Il ne tarde pas à nous rejoindre, et nous sommes contents de nous retrouver. Le lendemain matin nous reprenons la route pour aller jusqu’à Guelmim, encore une centaine de kilomètres plus au sud .Les policiers nous arrêtent  sur la route, pour la ceinture de Manon qui n’est pas attachée. 300 dirhams d’amende !!!!...Finalement, ils nous laisseront repartir, sans payer. Nous arrivons à Fask, bel endroit, bordé de palmiers et de lauriers rose en fleurs, ou coule une cascade. L’eau y est boueuse mais vraiment pas froide, et les enfants se baignent avec grand plaisir, vu les 32° de chaleur ambiante. Nous allons boire un jus d’avocat, chez bel Aziz, et nous allons chez Saliha et Zineb, à Tighmart. Beaucoup d’aménagements ont  été fait depuis notre dernier passage. Nous sommes heureux de les retrouver toutes les deux. Nous dineront ensemble, et nous passeront une nuit sur place. Nous les quittons le lendemain, nous devons maintenant prendre la route et remonter vers le nord. Un dernier jus, chez Bel Aziz, et nous retournons à Tiznit, pour déjeuner avec Mohamed .Nous le quittons en début d’après midi, en nous dirigeant vers Agadir. Ce soir nous camperons au bord d’une piste sur la route d’imouzer. Il fait tellement bon, qu’on décide de dormir à la belle étoile, mais la vue d’un scorpion à côté de nous, nous fera vite changer d’avis, et nous installerons nos tentes ! Le lendemain, sur la route d’imouzer, nous faisons marche arrière…la route à été emportée par la force de l’oued, sur 7km ! Alors, nous prendrons la route, vers Essaouira. On arrive quand même, à reprendre une piste, en bord de mer. Le long de la piste nous trouverons à nouveau des tortues, une, deux, trois, puis quatre, et enfin cinq tortues…incroyable ! Jamais nous n’en avons vu autant. En bord de mer, les enfants veulent se baigner. On s’arrête donc pour une baignade, l’eau n’est pas très chaude, mais suffisamment pour eux ! Pendant notre pic nic, on rencontre encore, un gros scorpion jaune…Nous arrivons à Essaouira, dans la brume, vers 17h. Le temps est très humide, et le ciel est gris. En arrivant en ville, un gars nous propose un appartement pour 200 Dirham, on va le visiter…nous le prendrons. Un petit tour à pied, dans la médina, un repas de poissons frais, et nous rentrons dans notre appartement. Le lendemain, après le petit déjeuner pris dans la médina, nous reprenons la route, sous la pluie vers Marrakech.

 

...

Le 03/11/2012

 

 

Toujours plus au sud...

Le 03/11/2012

 

La ville (agouim) ou nous arrivons n’est pas bien grande et il n’y a guerre d’animation.  Heureusement pour nous, il y a un seul hôtel, qui fait aussi restaurant, et nous sommes les uniques clients ! La chambre est correcte, mais sans plus, et  il faudra un moment pour négocier « un prix correct ». Nous quittons cet endroit un peu sinistre au petit matin, après un petit déjeuner vite avalé. Le temps à l’air de s’être mis au beau. Nous partons en direction de Taliouine. Après trente kilomètres de route, nous prenons une piste. La piste est longue mais en bonne état. Nous ne croisons presque personne. Nous allons voir, le lac d’ifni,  au bout d’une piste caillouteuse qui grimpe à flanc de montagne, en traversant plusieurs petits villages. Nous devons changer d’itinéraire car la piste que nous devions emprunter, traverse un oued, qu’il est impossible de traverser, tellement il y a du courant. Nous arrivons donc à Taliouine, par le goudron, et sous la pluie qui est revenue. Nous trouvons une auberge au bord de la route, un peu en dehors de la ville. La chambre y est bien tenue, et les repas bons et copieux.  Dès le lendemain nous repartons  en direction de Tata, ville de désert.  Un peu de route puis la piste, une très longue piste. Il commence à faire chaud, et cette fois ci, le soleil  est bien là. Pendant longtemps, la piste passe dans un oued, à sec cette fois ci, et  l’état de la piste à été très abimée par les crues passées.  A plusieurs moments, il nous faut descendre du véhicule et déplacer des pierres pour aider la voiture à prendre des passes difficiles. Heureusement, des jeunes que nous avons pris en stop, nous aident. Nous avançons lentement et les kilomètres s’égrènent  les uns après les autres. Pendant  la pause pic nic, un pic up s’arrête pour nous demander ce que nous faisons. En fait ils sont là pour ramasser des morceaux de météorite….Ces bouts de cailloux sont extrêmement prisés car leur valeur est deux fois celle de l’or. Voyant que nous sommes là, justes pour balader, ils repartent à la recherche du précieux trésor. Ne sachant pas à quoi cela peu ressembler, difficile de savoir quoi chercher !!!! Tant pis  pour nous!!!!

Nous arriverons à Tata, en fin d’après midi, bien fatigués par cette journée, chaude et poussiéreuse. Le temps de faire quelques achats en ville, nous repartons à la recherche d’un lieu de bivouac, et de tester une première nuit sous la tente. Pas de quoi faire un feu, mais faire cuire des pates et un morceau de viande de bœuf, sur le gaz. Il fait vraiment chaud et nous avons du mal à supporter nos duvets, dans lesquels nous nous glisserons qu’au petit matin. Nous sommes debout, au premier rayon du soleil, et sitôt le bivouac ramassé, nous partons vers de nouvelles pistes. Une fois de plus, une magnifique piste nous fait découvrir de jolis paysages, traversant des palmeraies, des petits villages, des jardins cultivés. La piste étroite serpente le long de la montagne, et passe au bord d’un précipice, où la moindre fausse manœuvre nous ferait chavirer vers le vide. Heureusement nous sommes deux bons pilotes, pas d’inquiétudes…..Nous arrivons à Tafraoute , vers 16h, sous un soleil de plomb. Nous trouvons rapidement un hôtel,  prendre une bonne douche, et se dépoussiérer, après ces deux jours de piste.