blogit.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Voyage aux Philippines

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGIT

Au programme cette année, 15 jours de voyage aux Philippines en amoureux sans enfants. Merci aux grands parents!!!

Au programme cette année, 15 jours de voyage aux Philippines en amoureux sans enfants. Merci aux grands parents!!!

Blog dans la catégorie :
Voyages

 

Annonce vocale

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

Le 08 mars à Tagbilaran

Le 08/03/2013

 

Plusieurs jours se sont écoulé depuis….Nous avons effectivement assisté à ce fameux combats de coqs !!Tout d’abbord, il a fallut trouver le lieu, chose pas si simple pour des touristes comme nous , voulant assister à ce genre de « manifestation » malgré tout assez confidentielle. Un jeune homme se décide, et pour quelques peso, nous fait monter sur sa moto. Nous voici tous les trois à califourchon, sur la selle, filant au travers des pistes. Une nuée de Philippins sont là, chacun son coq sous le bras, à s’affairer autour de l’arène. On ne comprend pas tout, mais apparemment les paris commencent, l’argent passe de mains en mains, les coqs se toisent. Puis les premiers concurrents entrent .A chaque coq de combats, la crête, les barbillons ainsi que les ergots ont été coupé. A la place de l’ergot manquant est installé une lame effilée et tranchante d’une dizaine de centimètres. Les propriétaires entrent aussi, caressent gentiment leur coq, une dernière fois, les coqs se rencontrent et le combat commence. Le duel est aussi violent que rapide. En une minute à peine, les coqs s’attaquent, se volent dans les plumes, cela va si vite qu’on ne distingue pas vraiment où vont les coups, puis un des deux capitule, et meurt. Parfois les deux meurent. Alors le gagnant remporte l’argent. Le poulet sans vie, est amené rapidement à un gamin qui le plume en un instant, le met dans un sac, sitôt récupéré par le propriétaire. Puis les autres combats s’enchainent les uns après les autres. Les coqs blessés gagnant sont soignés ou sacrifiés en fonction de l’état de la blessure. A regarder ça  derrière mon objectif, j’ai plus l’impression de faire un reportage et d’être moins affectée par ce que je vois. Je suis malgré tout mal à l’aise. Il y a beaucoup de monde qui se bouscule, qui crie et qui s’agite, il fait très chaud malgré l’ombre du manguier, et voir ce spectacle qui n’en est pas un,  nous quittons le lieu, un peu retournés.

Nous quitterons l’ile dès le lendemain matin. Une longue journée de transport nous attend. Le bateau puis le bus (presque 5h) puis un autre bateau pour arriver à la nuit dans la ville de Tagbilaran .A 8h30, le lendemain matin, une moto nous attend pour visiter l’ile de Bohol.

               Nous allons jusqu’aux Chocolates Hills, puis voir le sanctuaire des Tarsiers, un des plus petits primates, du monde. Si petit qu’il tient dans le creux de la main. Ils sont en voie d’extinction, c’est pourquoi dans cette ile , ils essaient de sauvegarder les spécimens restant. La journée passe très vite malgré les kilomètres qui défilent. Nous rentrons le soir, épuisés de notre journée. Le lendemain, on décide d’aller visiter une autre ile, Apo Island, où parait il , il y a les plus beaux sites de plongée des Philippines . Nous partons de bonne heure, pour prendre un bateau, puis un tricycle, puis à nouveau un bateau. A bord du dernier bateau nous voyons un groupe de dauphins sautant dans les vagues. Julien plonge, des notre arrivée sur Apo. Notre hôtel est sur la plage avec une vue dégagée, sur l’ile d’en face. Ici il n’y a pas d’eau courante, et de l’électricité, que quelques heures dans la journée. La mer est d’une clarté incroyable. A sa rentrée de plongée nous, nous équipons pour partir en snorkling, de la plage. Sitôt la tête dans l’eau, encore assise sur la plage, je n’en crois pas mes yeux…Une énorme tortue, broute quelques algues, devant moi. Nous la suivons tranquillement, elle n’a pas peur, on peut presque la toucher. Un peu plus loin, encore une autre, puis encore une autre. C’est incroyable….Une dizaine de tortues sont là nageant au bord de la plage….Nous les suivons pendant presque une heure, puis elles disparaissent toutes, chacune leur tour, dans les profondeurs. Magnifique spectacle….

              Le lendemain, Julien fait encore deux plongées. Apparemment, il se régale, les fonds sont magnifiques, et les coraux en très bon état. Ce n’est malheureusement pas le cas partout, à cause de la pèche à la dynamite ou au cyanure…une catastrophe écologique. Je replonge encore une fois au milieu des tortues. La  journée passe paisiblement. Nous passons une dernière nuit dans ce charmant hôtel, puis il est temps de partir. Nous quittons quittons Apo, pour revenir à Dumaguette, puis de là reprendre un bateau pour Tagbilaran, d’où nous reprendrons l’avion dans moins de deux jours, en direction de Manille. Les vacances touchent à leurs fins, et  nous avons trouvé évidement que tout est passé trop vite. Nous sommes malgré tout conscients d’avoir énormément de chance de pouvoir en profiter.

 

Quelques photos

Le 08/03/2013

 

 

Quelques photos sur l'ile de Malapasca aux Philippines

Le 02/03/2013

 

 

Le 02 mars 2013, Ile de Malapasca

Le 02/03/2013

 

Voilà , je prends enfin du temps pour commencer le blog, tout en sachant que ces 15 jours de vacances vont passer si vite que , à peine l’ aurais je commencé qu’il sera déjà temps de rentrer. Le voyage a été long, environ 24 heures, y compris les escales, et trois avions différents. Nous sommes arrivés à Cébu , vers 20h, et décalage horaire oblige, nous venions d’enchainer deux jours d’affilés, sans nuit. Fatigués par le voyage et les températures étouffantes dès la sortie d’avion, nous ne rêvions que d’aller dormir. Le lendemain, pas encore remis, nous avons erré dans la grande ville de Cébu, (800000habitants)visité une basilique, la plus vieille et la plus sacrée des Philippines,la croix de Magellan, et le fort de San Pedro, construit en 1565. Nous essayons rapidement de comprendre comment circulent les « Jeepney » sorte de mini bus ouverts, joliment décorés, et qui sillonnent la cité dans tous les sens, pour quelques pesos, histoire de s’imprégner du centre ville. Nous restons dans le même hôtel, par facilité, puis restons encore une journée à Cébu, pour organiser la suite de notre périple. Le lendemain matin, pas encore tout à fait remis du décalage, nous quittons la ville en direction du nord de l’ile, pour Maya à 120km, et 4heures de bus ! Une fois arrivée nous prenons un petit bateau qui nous amène sur l’ile en face, Malapascua. Cette ile est intéressante pour ses sites de plongées, ses plages de sable fin, l’absence de voitures, et son atmosphère calme. Nous trouvons rapidement de quoi nous loger, et nous restaurer. Julien s’inscrit pour plonger dès le lendemain matin. Il y a ,parait il le meilleur site au monde, pour observer des requins-renards !! Et même, des raies manta !!!! Après un bon diner aux chandelles, sur la plage, nous rentrons. Le lendemain, nous prenons le bateau qui nous mène aux sites de plongées. Pour l’occasion, j’accompagne Julien à bord, en faisant attention de bien rester à l’ombre…Gare aux méchants coups de soleil qui me cuisent déjà les bras !!!! Ju plonge seul avec l’instructeur, et remonte 3/4d’heure plus tard….mais pas vu de requin, encore moins de manta. C’est pas grave, plein de belles choses quand même. Retour à plage, puis à nouveau plongée. Pleins de jolis poissons….mais toujours pas de requins, ni de manta ! Qu’à cela ne tienne, demain il replongera ! Hey hey !!!!!De se lever à 5heures du matin, Julien aura été récompensé….Pas moins de 2 requins renard vu ce matin !!!Excellent, super , incroyable, bref fantastique ….Du coup une seconde plongée prévue deux heures plus tard. Nous commençons à prendre nos repères sur cette petite ile, et à connaitre un peu de monde. Il y à deux choses très importante, après le religion catholique, ici, cl y à deux choses très importante, après le religion catholique, ici, c’est le kakaoké et les combats de coqs. Chaque personne possèdent un ou plusieurs coqs, qu’ils bichonnent, soignent, entrainent, jusqu ‘au jour fatidique, ou il s’opposera à un adversaire plus ou moins fort. Les paris sont ouverts, que le plus fort gagne !!! Il se trouve que le grand jour….c’est demain. Nous serons encore là , puisque nous partons, après demain. Cette après midi nous sommes allé sur un bateau à moteur, autour de l’ile, pour visiter, 3 sites de snorkling, rien vu d’extraordinaire, mais nous avons passe un bon moment.

 

Le 12/11/2012

 

 

Minibluff the card game

Hotels